Submissions > NON AUX GAZ DE SCHISTE par Lucienne Lanteigne

NON AUX GAZ DE SCHISTE par Lucienne Lanteigne

Je profite de l'occasion qui m'est offerte de présenter mon point de vue sur la fracturation hydraulique. Je trouve d'abord que le procédé comme tel, d'utiliser une énorme quantité d'eau et de produits chimiques pour CHAQUE puits, est nuisible pour l'environnement (qu'est-ce qu'on fait de toute cette eau contaminée après?). On nous demande déjà d'éviter de gaspiller l'eau, pour l'avenir de notre planète. Les publicités des compagnies pétrolières parlent de la quantité d'eau utilisée en agriculture. Je pense qu'il est préférable d'utiliser l'eau pour nourrir la planète que pour la détruire. Je suis absolument contre l'industrie des sables bitumineux, qui pollue et défigure complètement les paysages. Le transport par pipelines et par train ne peut pas être sécuritaire à 100%. Il est impossible d'éviter tous les risques. On sait déjà qu'il y a continuellement des petites fuites de pétrole à partir des pipelines, qui prennent un certain avant d'être détectées. On ne parle pas ici des plus gros déversements qui se produisent avec le transport par train, ni de ceux qui pourraient se produire avec les pipelines, et qui pourraient être catastrophiques. La question du réchauffement climatique est trop importante à mon avis pour continuer avec l'extraction des gaz de schiste. Il est urgent de commencer à investir dans les énergies propres renouvelables. Il y a des possibilités énormes et variées de développer de nouvelles sources d'énergie; il s'agit de convertir nos investissements dans ces sources d'énergie plus propres et aussi créateurs de bons emplois. C'est une question de volonté et d'une conscience pour la planète, tout simplement. Nous pouvons fermer Fort McMurray et créer des emplois à la grandeur du Canada en développant les nouvelles sources d'énergie. Soyons créatifs!

Par : Lucienne Lanteigne, Moncton, NB

Submissions